Chateau Soudars - Histoire - La récompense

La récompense

A partir de 1995, le contexte est globalement faste, avec une série de millésimes dont la qualité est avalisée par le marché. A Soudars, l'heure est à l'investissement. Des équipements de pointe vont être mis en place dans les chais, notamment en ce qui concerne la thermorégulation. Le souci écologique d'une production " propre " se traduit par la construction d'une station d'épuration agréée et ultra-moderne. Pour éviter une possible altération par polytetrachlorophénols, les bâtiments sont séparés et les risques de contamination sont éradiqués. Les palettes en bois notamment sont brûlées et remplacées par des palettes en métal.

Chaque détail qui s'intègre dans le processus de production est revisité, de la qualité du liège pour les bouchons au choix d'une bouteille extra lourde.

Dans le même temps, la recherche permanente de la qualité conduit à affiner encore les données mêmes de la production. La maîtrise des rendements se fait plus sévère, la recherche de la maturité, plus pointue, la sélection plus drastique. Quant au programme de traitements phytosanitaires, il s'inspire du respect de la faune qui se traduit par un choix rigoureux des matières actives et une limitation des interventions, dans le cadre d'une lutte raisonnée. L'élevage en barriques, désormais exclusivement en barriques de chêne français, fait l'objet de recherches approfondies.
Au total, à l'aube des années 2000, un indéniable équilibre productif, dont la presse se fait l'écho, est en place à Soudars.


Quand le vin devient une histoire de famille...
Plan d'accès
Vidéo

Get the Flash Player to see this player.


Interview de M. Eric MIAILHE